contrelaxenophobie

Archive for août 2010|Monthly archive page

Rassemblement à Choisy-le-Roi 29 août 18h

In Uncategorized on août 29, 2010 at 19:05

Déclaration commune de la Municipalité de Choisy le Roi et des Organisations du Comité de Soutien

Jeudi 12 Août 2010, des familles roms ont été expulséesde leur de lieu de vie à Choisy le Roi. La police et la préfecture, aux ordres du Gouvernement, aggravant ainsi leur situation déjà précaire et indigne.

La Municipalité de Choisy le Roi – se substituant ainsi aux obligations de l’état – soutenue par des Associations et des citoyens a décidé pour des raisons humanitaires, sanitaires et de solidarité d’accueillir provisoirement ces familles dans le Gymnase Joliot Curie.Ce gymnase accueillant plus de 700 enfants des écoles devra être rendu à son usage initial le plus rapidement possible.

La Municipalité et les Associations dénoncent cette politique inadmissible des pouvoirs publics qui consiste à expulser des familles de leur lieu de vie, en sachant qu’elles vont devoir errer à nouveau et tenter de trouver un autre lieu précaire, d’où elles seront à nouveau expulsées sans qu’aucune solution d’accueil ne leur soit proposée.

La politique du gouvernement à l’encontre des Roms depuis plusieurs années, déjà conduite par Nicolas Sarkozy ministre de l’intérieur, n’est pas acceptable ;elle repose sur l’exclusion, l’appel à la haine et bafoue les droits même de la libre circulation des personnes, en particulier en Europe : cette politique est de plus en plus condamnée par l’ONU, les Eglises, l’Europe et des responsables politiques de toutes opinions.

Contre ces pratiques iniques, nous en appelons à la résistance citoyenne, à développer la solidarité et à tout mettre en œuvre pour que ces familles soient hébergées dignement, l’état devant prendre toute sa part de responsabilité comme la loi contre l’exclusion de 1998 l’y oblige.

La Municipalité et les Associations dénoncent l’attitude inhumaine du Préfet, l’absence de réponse des Ministres suite au courrier du Maire, demandent au Président de la République et au Gouvernement de prendre les mesures indispensables pour la sécurité des personnes qu’ils ont jetées à la rue, l’arrêt des expulsions, la restitution des biens des familles restés dans les caravanes saisies.

La Municipalité de Choisy le Roi et les Associations demandent la tenue en urgence d’une réunion avec la présence des services de l’état, des collectivités territoriales, des associations et des représentants des romspour mettre en œuvre des solutions humaines qui permettent un relogement digne, la scolarisation des enfants, l’accès aux soins, la possibilité de trouver un emploi.

Choisy-le-Roi le 27 août 2010

La Municipalité de Choisy le Roi, des citoyens et les associations ROMEUROPE 94, L.D.H 94, Citoyenneté Entraide Solidarité, MRAP 94, MRAP Arcueil, RESF 94 Entraide Santé, Secours Populaire, Secours Catholique, CCFD 94, Femmes Solidaires, Hors la Rue, N.P.A, PCF, PS, PG, Les Verts, Sud Education Créteil, FCPE…

RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN

(Personnalités, artistes et citoyens…)

DIMANCHE 29 AOUT 2010 à 18H00

Au gymnase Joliot Curie, rue Joliot Curie
(Prés du Lycée Jacques Brel)

Appel à souscription ou dons à « RomEurope 94 », 5 Bd Rabelais, 94500 Saint Maur

document au format PDF:

Source : message reçu le 27 août 21h

Réunion du collectif contre la xénophobie

In Uncategorized on août 28, 2010 at 03:18

Dimanche, comme tous les dimanches, réunion du Collectif contre la xénophobie d’Etat, 38, rue Keller, entre Bastille et Voltaire, de 15h à 18h.

Pour faire le point de l’activité du collectif depuis trois semaines. Pour informer sur les interventions du collectif contre la xénophobie cette semaine à Montreuil, et pour voir comment préparer la manifestation du 4 septembre, entre autres.

Rappel : samedi à 13h, manifestation de République à Saint-Bernard, pour le quatorzième anniversaire de l’expulsion des sans-papiers.

Tract de l’U.F.A.T.

In Uncategorized on août 27, 2010 at 21:36

Union Française  des Associations Tsiganes ( UFAT )

(Roms, Gitans, Manouche, Sintis, Yéniches)

~ ~ ~

JUSTICE ET ÉGALITÉ DES DROITS

POUR LES TSIGANES !

Les tsiganes français (Roms, Gitans, Manouches, Sintis, Yéniches) sont traités depuis des siècles comme des citoyens de seconde zone. La politique actuelle accentue ce racisme et la division entre les français selon leur origine. Assimiler la délinquance avec une origine ethnique constitue la négation même de la tradition républicaine. L’Union Française des Associations Tsiganes (UFAT) demande que cesse enfin cet apartheid à la française. Nos principales revendications sont :

1°) une politique résolue visant à mettre fin aux discriminations (école, emploi, services publics…) de toute sorte visant les tsiganes, qu’ils soient itinérants ou sédentaires.

2°) l’abolition de tout l’attirail de lois spéciales concernant les gens du voyage (carnet de circulation, restriction apportées à la citoyenneté et au droit de vote…).

3°) la création d’un centre de mémoire dédié aux persécutions de la seconde guerre mondiale : génocide nazi et internement en France.

4°) une lutte énergique contre les actes et les propos anti-tsiganes dans les médias, sur Internet…

5°) la restauration de la liberté de circulation et de stationnement en dehors des aires d’accueil-ghettos.

6°) la reconnaissance de l’habitat en caravane, la suppression des contraintes d’urbanisme pour l’installation des caravanes, l’accès à l’eau et à l’électricité ainsi qu’à une adresse officielle, l’égal accès aux prêts et aux assurances.

Les tsiganes français demandent la pleine reconnaissance de leur citoyenneté, l’égalité devant la loi et l’égalité de traitement avec les autres citoyens français.

NON AU RACISME D’ÉTAT !

LIBERTÉ, ÉGALITÉ et FRATERNITÉ POUR TOUS !

Appel à la manifestation anniversaire de Saint-Bernard

In Uncategorized on août 27, 2010 at 20:00

Le Collectif contre la xénophobie appelle à la manifestation d’anniversaire de l’expulsion des sans-papiers de l’église Saint-Bernard, le 23 août 1996.

Depuis quatorze ans,  le combat des sans-papiers continue.

Depuis 1996, la politique xénophobe de l’État  français s’aggrave d’année en année.

Aujourd’hui plus que jamais, il faut se mobiliser pour en finir avec l’État raciste.

Samedi 28 août, rassemblement à partir de 13 heures, Place de la République, pour partir en manifestation à 14 heures vers l’église Saint-Bernard.

Cette compagnie aérienne qui collabore aux dernières expulsions de Roms

In Revue de presse on août 26, 2010 at 23:40

19 août 2010 : 86 Roms (61 de Lyon-St Exupéry et 25 de Paris-Roissy) sont expulsés en deux vols sur la compagnie low-cost roumaine Blue Air vers Bucarest (Roumanie). Comme les autres vols prévus pour expulser officiellement 850 Roms avant septembre, ils ont été affrétés par l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII).

Il s’agit du 25e charter d’expulsés Roms depuis le début 2010 (8313 personnes dont 1291 l’ont été officiellement «de manière contrainte»), tandis qu’en 2009 selon le ministère, 10’000 Roms ont été reconduits en Roumanie ou en Bulgarie à bord de 44 vols, dont environ 30% de retours forcés.

20 août : 124 Roms sont expulsés de Paris-Roissy vers Timisoara (Roumanie) sur un nouveau vol charter de Blue Air.

26 août : Deux nouveaux vols sont prévus ce jour de Paris (158 personnes) et Lyon (125 personnes)… Le ministère précise que 681 ressortissants roumains et bulgares ont été expulsés entre le 28 juillet et le 25 août. Il y a eu 132 départs forcés et 549 «volontaires».

Deux nouveaux vols sont programmés les 14 et 30 septembre.

Note : Blue Air est une compagnie aérienne roumaine charter créée en décembre 2004 et présente dans beaucoup de pays (ici à Paris-Beauvais et Nice). On remarquera que pour faciliter le travail des flics, ses charters d’expulsés de Roms sont partis de l’aéroport de Roissy alors que sa base pour tout un chacun est à Beauvais… Son président est Gheorghe Răcaru.

Agence : 1, Boulevard Pershing, 75017 Paris. 01 45 74 69 83 ; 961 49 65 03

Rappelons aussi que le plus grand expulseur reste Air France, et que c’est l’entreprise Carlson Wagonlit Travel (CWT) qui réserve depuis des années pour le compte du ministère les places d’avion pour les expulsés et leur escorte (et l’hôtel à l’arrivée pour l’escorte). On trouve ses agences dans tous les départements.

Brèves du désordre, 26 août 2010.

La Roumanie n’a pas de leçons à recevoir

In Uncategorized on août 26, 2010 at 23:30

La Roumanie n’a pas de leçons à recevoir

Tel est le message transmis par La voix des Rroms à M. Valentin Mocanu, Secrétaire d’Etat de  Roumanie lors de la rencontre de ce 25 août à Paris. En effet, bien que tous autour de la table reconnaissaient la situation difficile des Rroms en Roumanie, la Roumanie n’a pas de leçons à recevoir
en matière de politiques à l’égard des minorités. Surtout pas de la France, république fondée sur le principe théorique de l’égalité et qui en pratique discrimine par ses lois tout un pan de sa population regroupée sous le vocable « gens du voyage ».
Les pressions qu’exerce actuellement le gouvernement français sur le gouvernement roumain ne sont pas admissibles du point de vue des relations internationales. La limitation de la liberté de circulation pour les Rroms roumains au sein de l’Union européenne n’est pas envisageable pour le gouvernement roumain, a dit entre autres M. Mocanu, pour qui les fondements de l’Union sont de toute évidence plus clairs que pour M. Lellouche, qui lui, prône une telle limitation.
Par ailleurs, M. Mocanu a reçu avec intérêt le projet d’un statut-cadre des Rroms dans l’Union européenne, un guide d’action de 25 pages rédigé par le réseau rrom européen RANELPI en 2000, mis à jour en 2008 et appuyé entre autres par l’Union Rromani Internationale, ONG à statut consultatif auprès de l’ONU.
La voix des Rroms compte sur le gouvernement roumain pour appuyer l’adoption de ce statut-cadre par l’Union européenne et appelle tous les gouvernements européens à en faire autant. En effet, au-delà des quelques 12 millions Rroms que compte l’Union européenne, ce document offre des solutions pour toute une série de problèmes qui touchent l’ensemble des Européens.

Près de 300 Roms décollent pour Bucarest

In Revue de presse on août 26, 2010 at 16:13

Nouveaux décollages vers Bucarest

Près de 300 Roms décollent pour Bucarest

Des Roms à leur arrivée le 26 août 2010 à l'aéroport de Saint-Exupery à Lyon. (AFP Philippe Desmazes)

Près de 300 Roms doivent regagner la Roumanie aujourd’hui, à bord de deux avions spécialement affrétés. Un avion devant transporter 125 personnes a décollé de Lyon en fin de matinée. Un autre est parti de l’aéroport de Roissy, reconduisant 158 personnes en Roumanie. Deux vols spécialement affrétés ont déjà décollé la semaine dernière. Il s’agit du 29e appareil spécialement affrété depuis le début de l’année.

Mercredi, Eric Besson, le ministre de l’Immigration, a annoncé une «accélération» des reconduites de ressortissants roumains et bulgares. Avec les vols de ce jeudi, ce seront 8.313 Roumains et Bulgares qui auront été raccompagnés, en grande majorité «de manière volontaire» (c’est-à-dire avec les 300€ par adulte de l’aide au retour humanitaire), depuis le 1er janvier, contre 9.875 pour l’ensemble de l’année 2009.

Par ailleurs, un nouveau campement a été évacué à Villeneuve-d’Ascq, près de Lille. Les 29 adultes du campement ont été placés en garde à vue.

Les roumains inquiet d’actions «pouvant dégénérer dans le racisme et la xénophobie»

La formule est alambiquée, mais sonne comme une prudente mise en garde à l’encontre du gouvernement français. «Beaucoup de gens en Roumanie sont inquiets que l’on puisse croire dans la possibilité de résoudre le problème par des actions pouvant dégénérer dans le racisme et la xénophobie», a averti Valentin Mocanu, secrétaire d’Etat roumain chargé du dossier des Roms.

«Nous ne considérons pas qu’il y a un excès de citoyens roumains aujourd’hui en France», a-t-il poursuivi, répétant toutefois qu’il n’y avait pas de tension avec le gouvernement français.

Avec son collègue Dan Valentin Fatuloiu, secrétaire d’Etat chargé de l’Ordre et de la Sécurité publique, il doit encore rencontrer cet après-midi Pierre Lellouche, secrétaire d’Etat aux Affaires européennes.

Après les premières discussions, les autorités des deux pays ont convenu de «mieux gérer les flux migratoires bilatéraux» et «de soutenir le renforcement des politiques d’intégration des populations défavorisées». Parmi les premières mesures concrètes, le nombre de policiers roumains en Ile-de-France passera de 4 à 14.

[Source : Libération – Société 26/08/2010 à 12h41 ]

Besson : l’“évacuation des campements illicites” de Roms va se “poursuivre”

In Uncategorized on août 26, 2010 at 02:36

Deux nouveaux vols annoncés pour ce jeudi

La « réunion de travail » consacrée à la question des Roms en présence de ministres roumains concernés par ce problème a pris fin mercredi 25 août au ministère de l’Intérieur et s’est déroulée dans « un esprit constructif, amical » et « sans tensions » selon Eric Besson et l’un des deux Roumains.

« Tout s’est bien passé dans un esprit constructif et amical », a déclaré devant la presse Eric Besson, ministre de l’Immigration. « Nous avons évoqué la coopération policière et les aspects sociaux » de la « réintégration des ressortissants roumains » renvoyés chez eux.

« Il n’y a pas de reproche fait par les Roumains » à la France, a ajouté Eric Besson, nous avons « rappelé le cadre législatif européen et français » de cette politique. « Nous allons mieux coopérer en matière de réintégration » des Roumains dans leur pays et il a indiqué au cours de la réunion souhaiter que les « autorités locales roumaines s’impliquent davantage ».

Dan Valentin Fatuloiu, secrétaire d’Etat roumain chargé de l’Ordre et de la Sécurité publique, a indiqué pour sa part qu’il y a « des retours volontaires » de « citoyens roumains » et que les « relations » franco-roumaines « sont excellentes depuis des siècles ».

Deux nouveaux vols

Deux nouveaux vols, « spécialement affrétés » pour expulser de France des Roms de Roumanie ou de Bulgarie, partiront jeudi, a annoncé Eric Besson à l’AFP mercredi 25 août.
L’un partira de Roissy avec 158 personnes, et l’autre de Lyon, le même jour, avec 125 personnes. Deux nouveaux vols sont programmés les 14 et 30 septembre prochains, a précisé le ministre de l’Immigration.
Il confirme ainsi les propos tenus dans la matinée par le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, qui a déclaré qu’en dépit des critiques l« évacuation des campements illicites » de Roms allait se « poursuivre ».

8.030 Roms renvoyés depuis le 1er janvier

Sans compter les vols de jeudi, « 8.030 Roumains et Bulgares en situation irrégulière » ont été reconduits par la France dans leurs pays d’origine entre le 1er janvier et le 25 août, en grande majorité « de manière volontaire », a précisé le ministre de l’Immigration.

Parmi les 8.030 personnes renvoyées depuis le 1er janvier, 1.291 l’ont été « de manière contrainte » et 6.739 « de manière volontaire », au moyen de 27 vols « spécialement affrétés », a-t-il détaillé, interrogé sur le nombre exact de Roms, citoyens de Roumanie et de Bulgarie, qui ont été reconduits cette année.

Depuis le 28 juillet – lorsque Nicolas Sarkozy a organisé une réunion à l’Elysée sur les « problèmes que posent les comportements de certains parmi les gens du voyage et les Roms » – et jusqu’à ce mercredi, 681 ressortissants roumains ou bulgares ont été reconduits, dont 132 de manière contrainte et 549 de manière volontaire.

Parmi les 549 départs volontaires, 185 ont fait l’objet de deux vols « spécialement affrétés », l’un parti de Lyon le 19 août avec 61 personnes, l’autre de Roissy le 20 août avec 124 personnes, et 364 ont emprunté les lignes régulières, a encore déclaré le ministre de l’Immigration.

« Ce plan de démantèlement des campements illicites s’inscrit dans le cadre de procédures de reconduite déjà largement utilisées depuis plusieurs années », a rappelé Eric Besson, qui insiste depuis plusieurs semaines sur le caractère « non exceptionnel » des expulsions de Roms.

« Nous n’avons pas digéré Vichy »

Le nombre de reconduites devrait se situer « autour de 950 » à la fin août, avait déjà déclaré Eric Besson mardi soir. Tout en insistant sur le fait qu’il n’y avait « pas d’objectif chiffré » car il s’agissait d’une « opération récurrente ». En 2009, ce sont en tout 10.000 Roms qui avaient été renvoyés dans leur pays.

Face aux critiques venant du camp même du pouvoir, le ministre de l’Immigration avait une nouvelle fois défendu la politique du gouvernement français en matière d’accueil des étrangers. C’est une politique « particulièrement vertueuse » et « plus généreuse que la moyenne des pays européens », avait-il martelé.

« Je ne vois pas un pays capable de nous donner des leçons » en la matière, avait encore affirmé Eric Besson. Les Français sont les « champions du monde de l’autoflagellation » parce que « nous n’avons pas digéré Vichy, nous n’avons pas digéré la colonisation et la décolonisation », avait-il en outre lâché.

Assurant que ça ne lui faisait « pas plaisir » de reconduire les Roms, le ministre avait affirmé qu’il appliquait les lois de la République et les règles européennes, mettant au défi quiconque de dire « en quoi nous avons manqué » à ces lois et à ces règles.

L’évacuation des campements illicites va se poursuivre

« Nous allons poursuivre l’évacuation des campements illicites » de Roms, a, de son côté, déclaré Brice Hortefeux, mercredi sur RTL.

« Il n’est pas question d’expulser des Roms parce qu’ils sont Roms, mais il n’est pas question d’accueillir tous les Roms qui souhaiteraient venir sur le territoire français », a-t-il ajouté. « L’aspiration des Français est simple, on n’occupe pas de manière illégale, de manière illicite, un terrain, un appartement ou une maison », a-t-il poursuivi.

« Il n’y a pas de statistiques sur la délinquance par communauté, mais il y a des statistiques par nationalité et j’observe par exemple qu’à Paris la délinquance de nationalité roumaine avait augmenté l’année dernière de 138% », a ajouté le ministre.

Rencontre avec André Vingt-Trois dans 15 jours

A propos des déclarations du pape, critiquant indirectement la politique française sur les Roms, Brice Hortefeux a répondu : « rien ne me gêne et j’approuve tout » ce qu’a dit Benoit XVI, précisant au passage qu’il recevra le cardinal André Vingt-Trois, président de la conférence épiscopale, « dans les 15 jours ».

Interrogé ensuite sur les déclarations de Dominique de Villepin, qui avait estimé que les récentes décisions du gouvernement contre l’insécurité, notamment l’expulsion des Roms, font « une tache de honte sur notre drapeau », Brice Hortefeux s’en est de nouveau pris à l’ancien Premier ministre UMP, qui est « d’être pour ce qui est contre, et contre ce qui est pour ».

Il reçoit ce mercredi, en compagnie du ministre de l’Immigration Eric Besson et du secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Pierre Lellouche, Valentin Mocanu, secrétaire d’Etat roumain chargé de l’Intégration de Roms, et Dan Valentin Fatuloiu, secrétaire d’Etat roumain de l’Ordre et de la Sécurité publique, pour discuter de la question des Roms.

[Source : Nouvelobs.com]

LE NIGLO EN COLÈRE… NOIRE !

In Uncategorized on août 25, 2010 at 22:51

Le « niglo », c’est le hérisson, l’animal fétiche des gens du voyage. « Le niglo en colère », c’est le bulletin à parution irrégulière, de tendance anarchosyndicaliste, édité par les gens du voyage et leurs amis, avec le soutien de la CNT-AIT.

Cette fois-ci, notre niglo est dans une colère… noire. On le comprend : les derniers propos gouvernementaux ont, pour les gens du voyage, comme une odeur « très concentrée ».

Au sommaire :

– « Les Gitans ? Les Tanges ? Les Roms ? les Gens du voyage ? Des parasites ! Des nuisibles ! Sarko y fait s’ki fo ! Ouste les romanos ! »

– « Grève sauvage dans l’entreprise Grammer (Tchéquie) un exemple de solidarité ouvrière qui gagne » : 300 salariés, autant de « tchèques » que de « Roms », viennent de gagner leur lutte, ensemble, par une grève directe (sans syndicat) dans une usine de pièces d’automobile et cela dans une région où l’an passé s’étaient déroulés des pogroms anti-rom menés par l’extrême droite.

– « Hector Helios Gomez ou l’artiste à la cravate rouge » : gitan, militant de la CNT-AIT, H. H. Gomez est un des représentant les plus emblématiques du graphisme espagnol au XXème siècle.

Enfin, deux textes antérieurement publiés par « Le niglo » sont également reproduits, pour ceux qui auraient la mémoire courte :

– « Roms Roumains : aujourd’hui eux, demain nous » (2005)

et

– « Argenteuil : La Mairie socialiste fait expulser par les Roms par les CRS . » (2009)

Le Niglo est disponible en écrivant à  :

CNT-AIT, 108 rue DAMREMONT, 75018 Paris

(tout soutien matériel, timbres, grandes enveloppes, etc … bienvenu)

Pour télécharger le Niglo en colère, l’imprimer, le diffuser… cliquer sur l’icône en bas de la page suivante :

http://cnt-ait.info/article.php3?id_article=1823

Dénonçant le sort des Roms, un médecin refuse la Légion d’honneur

In Revue de presse on août 25, 2010 at 01:40

Paris, le mardi 24 août 2010.

Le docteur Anne-Marie Gouvet, anesthésiste à la polyclinique de Navarre à Pau a décidé, sans doute inconsciemment, de faire mentir Jules Renard. L’écrivain amoureux d’aphorismes affirmait en effet : « En France, le deuil des convictions se porte en rouge et à la boutonnière », faisant allusion à ceux, nombreux, qui préfèrent taire leurs ressentiments et leurs révoltes, pour le seul plaisir d’arborer la Légion d’honneur à leur veston. Anne-Marie Gouvet ne sera pas de ceux-là. Si les décorations remises par la République semblent une coutume familiale, puisque ses parents et son grand-père reçurent la Légion d’honneur, l’honneur est une tradition à laquelle elle se veut bien plus fidèle. Or, pour Anne-Marie Gouvet, face à « la politique mise en œuvre par le gouvernement » elle ne pouvait consentir à être élevée au rang de Chevalier de la Légion d’honneur pour son « engagement fidèle au service de la France».

Bulldozer

C’est le sens même de cet engagement qui lui est apparu au fil des semaines en contradiction avec les engagements du pouvoir actuel qui souhaitait lui décerner la légion d’honneur. Après la promulgation de sa distinction le 14 juillet, Anne-Marie Gouvet, surprise de cette annonce, fruit des démarches secrètes de son fils et son époux, choisit après un temps de réflexion d’accepter cette décoration. L’été, pourtant, l’a conduite à modifier ses positions. Le démantèlement de plusieurs camps de Roms et la stigmatisation de ces populations furent en effet vécus comme des événements difficilement tolérables aux yeux de celle qui aux côtés d’organisations comme Médecins du Monde ou aujourd’hui la Chaîne de l’Espoir a sillonné le monde du Kurdistan iranien au Rwanda en passant par l’Afghanistan. C’est notamment ce dernier pays qu’elle gardait à l’esprit en écrivant ces derniers jours sa lettre de refus de la Légion d’honneur au Président de la République : « Comment pourrais-je repartir en Afghanistan, en Mongolie  ou ailleurs avec cette décoration, tandis que les Roms, citoyens européens, vivent dans la boue et assistent, impuissants, à la destruction au bulldozer de leurs rudimentaires campements ?» s’interroge-t-elle dans cette missive adressée à Nicolas Sarkozy. « J’ai travaillé dans trop de camps de déplacés pour tolérer la manière dont sont traités par la France les réfugiés et autres sans papiers » écrit-elle encore.

Aurélie Haroche

[Source :  JIM (journal international de médecine)]