contrelaxenophobie

Les socialistes d’avant-guerre

In contre la xenophobie on septembre 3, 2010 at 15:54

Un rappel historique : quand la xénophobie était « de gauche »… aux temps des ministres de Léon Blum, Roger Salengro et Marx Dormoy.
Le 4, parlons de la République – « accueillante » et criminelle –de Sarkozy et des sans-papiers pas que des roms…

« La France entend rester fidèle à sa tradition de terre d’asile. Les réfugiés politiques qui respectent ses lois ont droit à son hospitalité. Il ne serait cependant pas admissible que les étrangers qui bénéficient de cet asile puissent, sur notre territoire, prendre part, de manière active, aux discussions
de politique intérieure et provoquer des troubles et du désordre, ou bien poursuivre une action, quant à la politique de leur pays d’origine, susceptible de nuire à nos relations internationales » Roger Salengro – Circulaire du ministre de l’intérieur, à l’adresse des préfets, du préfet de police et du
gouvernement général de l’Algérie 4 juillet 1936

On voit qui sont visés : réfugiés allemands, juifs ou pas, réfugiés espagnols, italiens fuyant le fascisme……

Et notre bonne vieille République de continuer son accueil chaleureux : Marx Dormoy, figure emblématique de la gauche, proche de Léon Blum, à l’approche de l’exposition internationale du 1er mai 1937 :

« Il est vraisemblable que nous aurons à faire non seulement à une masse mouvante plu ou moins indésirable de sans-travail et d’émigrants, de provenances diverses, en quête d’un pays susceptible de les accueillir en leur procurant des moyens d’existence, mais encore à des individus franchement douteux, à la moralité suspecte. »…

Il conviendra donc de refouler impitoyablement tout étranger qui cherchera à s’introduire sans passeport ou titre de voyage valable, ou qui n’aura pas obtenu pas obtenu de visa consulaire, s’il est soumis à cette formalité. À ce point de vue, votre vigilance devra être particulièrement en éveil vis-à-vis
des originaires de l’Euripe centrale ou orientale. »…

Visés, les « nombreux polonais »… Donc,

« Il ne s’agit nullement de réfugiés, mais d’individus sans travail et sans ressources en quête de situation quelles qu’elles soient. Pour parvenir à leurs fins ils utilisent tous les prétextes et recourent à tous les subterfuges. Or tous ces migrants viennent de plus en plus submerger nos professions
commerciales et artisanales, pesant ainsi lourdement sur notre économie générale. » et qui « constituent un danger pour notre sécurité intérieure. »
Circulaire du ministre de l’intérieur Max Dormoy du 9 juillet 1937

Rappelons que Dormoy et Daladier défendaient « la race française » !

in La république xénophobe – 1917-1939 – P.J. Deschodt et F. Huguenin – ed. Lattès

Alors fêtons la république de Dormoy et Sarkozy : même combat !

[Source : résistons ensemble]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :